Mission Sénégal oriental – 26/3 au 2/4 2017

Les Dr Francis Klotz et Patrick Dewavrin se sont rendus à Bala avec le Dr Khadim Mbow dentiste à l’hôpital principal et son assistant Monsieur Diadji Fall.

 

La logan break remplie de médicaments et de matériel a permis d’arriver à bon port où une température de 45°c, les ont accueillis !Comme à l’accoutumé il a été constaté que le centre de Bala était bien tenu et dynamique.

La consultation médicale du centre a pris une ampleur sans précédent avec une cinquantaine de patients par jour venant de toute la région, le Dr Faye étant actuellement secondé par une interne stagiaire rurale.

Les équipes mobiles tournent selon leur rythme habituel réalisant soins, consultations des femmes et des enfants et les habituelles causeries d’éducation sanitaire. La mise en action de diaporamas projetés grâce à un vidéoprojecteur sur batterie devrait donner un deuxième souffle à cette activité fondamentale.

Les cases de santé des villages sont en cours de réfection et même de reconstruction sur la demande du médecin chef du centre.

La salle de radiologie numérique est opérationnelle.
La mission d’ophtalmologie des Dr Mamour Dieng et Babacar Cisse venue en février a permis d’opérer 42 patients de la cataracte.
Le cabinet dentaire a fonctionné pendant cinq jours permettant de traiter 55 patients , réalisant   65 extractions et   18 soins conservateurs.
Les tournées en brousse sont rudes à cause de la chaleur et de l’Harmattan qui soulève le sable en permanence.
Dans le village de Bantambaly les femmes étaient heureuses de la réparation de la pompe du puits principal en panne depuis très longtemps, par l’association Eau Claire.
 
 

  • pompe de Bantambaly réparée par Eau Claire
  • l'harmattan
  • Véhicule de l'équipe au village

 
 

Le 28 mars le Dr Patrick Dewavrin a rendu visite à l’équipe mobile légère de DAWADY

Fin 2016 nous apprenions qu’Aissatou Mballo, sage femme de Dawady, attendait son premier enfant. Cette bonne nouvelle fut ternie par le fait que cette grossesse nécessitait,  un repos prolongé. Le bureau  du Kaicedrat se mit  à la recherche de sa remplaçante. Ce furent les Dr Ibrahima Faye ( médecin chef de Bala ) et le Dr Babacar Gueye ( médecin chef du district de TAMBACOUNDA ) qui très rapidement identifièrent celle-ci : Mme Coura Gueye, en poste dans une clinique de Dakar, acceptait de nous rejoindre début février.

Comble de malchance , l’infirmier public du poste de Dawady était muté au même moment et son successeur ne fut nommé que début mars. Nous étions inquiets en arrivant au poste : comment cette équipe nouvelle allait elle faire face à sa mission ? Nous fûmes vite rassurés : lors de notre tournée dans les villages, Coura reçut  un accueil enthousiaste. Les populations  l’avaient  immédiatement adoptée.  » c’est comme si Aissatou n’avait jamais quitté son poste, me dit elle, je suis une deuxième Aissatou ». A l’arrivée au village l’accueil de la population fut chaleureux avec des danses et le don d’un coq par le chef de village. Coura expliqua que toutes les femmes enceintes étaient vues chaque mois

( seules 4 consultations prénatales sont préconisées pendant la grossesse au niveau national ). A cette occasion elle leur prend  la tension artérielle. Et cette routine  a déjà produit des résultats : Coura fut très fière d ‘indiquer qu’elle avait diagnostiqué deux cas d’hypertension artérielle suspects d’évoluer vers une éclampsie. Elle référa ces deux femmes vers l’hôpital de Tambacounda où le gynécologue  confirma son diagnostic et les hospitalisa.

 
 

  • Sage femme et infirmier de l'équipe mobile
  • Sage femme en consultation
  • Vente des médicaments par Vilane, le chauffeur de l'équipe mobile
  • Construction d'une nouvelle case de santé
 
 
Au retour de sa consultation dans la case de santé Coura expliqua qu’avant de venir à Dawady elle n’avait exercé qu’à Dakar et qu’elle connaissait très peu la brousse. Spontanément elle me dit qu’elle se plaisait à Dawady et qu’elle avait été très touchée par l’accueil et la gentillesse des populations. Les femmes venaient à elles sans difficulté. Pour la contraception elle avait identifié des résistances de la part des maris. C’est pourquoi elle les voyait toujours en couple. Et lorsqu’elle expliquait la méthode au mari , celui-ci acceptait le plus souvent.

De retour au poste une réunion était tenue avec le nouvel infirmier, Mr Lamine DIOP, les président et trésorier du comité de santé , Coura  et le Dr Dewavrin. Les besoins de la maternité ont été évoqués et nous tenterons d’y remédier. Si la nouvelle sage femme est parfaitement à l’aise dans ses fonctions il reste un point à régler : la formation des relais communautaires pour qu’ils deviennent parfaitement opérationnels.

Le 30 mars le Dr Babacar Gueye , médecin chef du district de Tambacounda, nous a rendu visite à Bala et  nous a informé de sa volonté de former tous les relais communautaires de Dawady  à la fonction de DSDOM ( dispensateur de soins à domicile ). Cette formation leur permettra de traiter les cas de paludisme simple et les diarrhées infantiles en l’absence de la sage femme : ce sont deux causes majeures de mortalité infantile. Un séminaire de 5 jours est prévu à cet effet, organisé par la région médicale. la nouvelle équipe en place à Dawady est performante et remplit parfaitement sa mission.

La mission s’est terminée par la participation à la réunion de concertation du centre, riche en dialogue, permettant de préparer la journée d’enseignement mensuelle des relais qui devait avoir lieu le 31 mars jour du retour vers Dakar. Avant notre départ nous apprenions le mariage de notre cuisinière dévouée Aminata dont le sourire faisait plaisir.